Bébé nageur

Après neuf mois passés à barboter dans votre ventre, autant vous dire que votre bébé est un excellent « nageur » ! Comme il a conservé le réflexe d’apnée qu’il utilisait lors de sa vie intra-utérine, le milieu aquatique, loin de l’effrayer, lui semble accueillant. Pourquoi dès lors ne pas multiplier les occasions de le remettre en contact avec l’eau?

Bébé nageur

En été, installez-lui par exemple une pataugeoire dans laquelle il pourra se rafraîchir en totale sécurité, tout en profitant de ses jouets. Si vous constatez que dans l’eau, votre enfant se sent comme poisson, n’hésitez pas à l’emmener en piscine avec vous ! Si certains bassins disposent d’une pataugeoire où les petits enfants pourront faire trempette, sachez que, très jeune déjà, votre petit bout pourra être initié aux joies de la natation dans la grande profondeur !

Bien sûr, il faudra redoubler de prudence et d’attention. Avec douceur, baladez bébé dans vos bras où dans une bouée- siège. Sachez également que certaines piscines publiques imposent le port de maillots-couches. Ceux-ci permettent de prévenir de tout débordement indélicat !

Enfin, bon nombre de parents n’attendent pas la naissance de leur enfant pour l’inscrire à un club de bébés nageurs ! Idéale pour favoriser l’éveil et l’épanouissement de bébé, cette activité nécessite prudence et confort, et se doit d’être encadrée par une équipe de professionnels. Les avis divergent quant à l’âge idéal pour commencer cet apprentissage. Certains professionnels jugent qu’à 3 ou 4 semaines, votre bambin est prêt à jouer les poissons. Nombreux recommandent cependant d’attendre 3 à 4 mois, âge où débute le programme de vaccinations. Bébé devra avoir notamment reçu deux injections du vaccin D.T.C.P. (diphtérie-tétanos-coqueluche-polio).

Contrairement aux idées reçues, votre barboteur ne devra pas avoir le ventre vide au moment de la baignade. Afin d’éviter les risques d’hypoglycémie, vous nourrirez bébé copieusement avec des sucres lents (fruits, biscuits et autres farines pour bouillies) dans l’heure qui précède la baignade. Celle-ci ne devra pas durer plus de 15 à 20 minutes. La température idéale de l’eau du bassin sera de 32°C. Au sortir de l’eau, outre une douillette serviette de bain, c’est un bibi d’eau ou de lait qui viendra ragaillardir votre bout de chou. Celui-ci a en effet tendance à se déshydrater plus vite que son ombre ! Enfin, avant le grand plongeon, vous vous serez renseignée auprès du pédiatre de votre enfant quand aux antécédents de votre bambin et à d’éventuelles contre-indications.