Hyperthermie : comment protéger bébé ?

Les enfants sont particulièrement vulnérables face à l’hyperthermie, plus connu sous le nom de coup de chaleur. Mais comment fonctionne l’hyperthermie ? Pourquoi les enfants sont-ils plus fragiles ? Et comment les protéger ?

Hyperthermie : comment protéger bébé ?

Sur la route des grands départs en vacances, la chaleur n’est pas toujours l’amie du conducteur mais elle est assurément l’ennemie des enfants. La Prévention Routière nous met en garde une nouvelle fois contre les risques qui guettent les petits voyageurs, notamment le fameux « coup de chaleur » ou hyperthermie.

Pour protéger ses enfants, autant bien la connaître : l’hyperthermie, ce n’est ni plus ni moins que l’élévation brusque de la température corporelle, conséquence d’une exposition dans un lieu surchauffé et sans aération suffisante. Le corps « chauffe », l’élimination de la chaleur par la sueur ne fonctionne plus, et le corps ne parvient plus à se refroidir. Les petits sont tout particulièrement exposés à cette « surchauffe ».

Le corps d’un enfant absorbe plus de chaleur que celui d’un adulte : sa température peut augmenter trois à cinq fois plus vite ! La raison en est simple : l’organisme des petits s’adapte moins bien au changement de température. Leurs réserves d’eau sont faibles, ils ne peuvent se mettre à l’ombre seul ou réclamer à boire…

10 minutes, 10°C de plus !

Le risque de déshydratation est donc particulièrement important chez les nourrissons et les enfants de moins de quatre ans. On ne le répètera jamais assez : il ne faut jamais laisser un enfant seul dans une voiture, même avec les fenêtres ouvertes. L’habitacle d’une voiture peut rapidement se transformer en étuve. Même s’il fait relativement frais à l’extérieur (15-20 °C), la température à l’intérieur peut monter à 45°C en quelques minutes. Il suffit d’à peine 10 mn pour que le thermomètre grimpe de 10°C. Dix minutes, et votre voiture devient un enfer brûlant.

Alors à la pause sur l’aire d’autoroute, au moment de payer l’essence ou d’acheter un sandwich… ne prenez aucun risque : emmenez votre enfant avec vous. Méfiez-vous aussi de tout changement qui viendrait vous perturber (accident, contrôle, altercation…) : ils peuvent vous faire oublier la présence de votre enfant dans la voiture. Pensez-y ! Dix minutes, ça passe vraiment très vite…