Le développement de l'enfant de 8 ans

Au croisement de deux grandes routes de développement, celle de l'enfance et celle de la puberté, votre enfant s'apprête à connaître plusieurs bouleversements...

Le développement de l'enfant de 8 ans

A 8 ans, votre enfant se trouve au carrefour de deux périodes importantes de son développement : son pied gauche est encore posé sur la marche de la moyenne enfance tandis que le droit se lève déjà pour se diriger vers celle de la puberté. Pour le cerner, on utilise parfois le mot de « junior ».

Côté copains, votre enfant a tendance à choisir le plus souvent des pairs du même sexe ! Pourtant, cela ne signifie pas que le développement de sa sexualité est freiné. Même si Sigmund Freud a formulé l'hypothèse de la période de latence sexuelle, selon laquelle les enfants s'intéresseraient très peu à la sexualité entre l'âge de 5 et 10 ans, tout porterait pourtant à croire le contraire !

D'ailleurs, à la fin de la moyenne enfance, la plupart des enfants ont acquis un sentiment concret de leur identité sexuelle : ils reconnaissent sciemment qu'ils sont un garçon ou une fille. On parle également de la constance sexuelle : le garçon sait très bien qu'il sera toujours de sexe masculin et la fille a parfaitement intégré qu'elle sera de sexe féminin durant toute sa vie !

Durant cette période, votre enfant connaît l'âge de socialisation : il aime s'entourer de sa famille, d'autres enfants pour pouvoir jouer, partager, parler,... Cette période se traduit, elle aussi, par le sexe : à travers des jeux, votre enfant incorpore les attentes sociales des comportements propres à chacun des sexes. Comme il veut renforcer sa personnalité en tant qu'individu masculin ou féminin, votre enfant démontre sûrement une nette préférence pour les activités et les vêtements caractéristiques à un sexe en particulier. Laissez donc jouer votre fille avec vos belles robes et votre trousse à maquillage ! Tandis que votre fils se fera un plaisir d'emprunter la trousse à outils de son papa.

A son âge, votre enfant ressent un grand besoin de se défouler : tennis, danse, football, gymnastique, ... Les sports ne manquent pas ! Pensez également à lui permettre d'exprimer sa créativité : photographie, poterie, sculpture ou bricolages seront autant d'activités épanouissantes !

Très curieux, votre « junior » exprime une perpétuelle soif de savoir. Sortez alors de précieux atouts : livres, bandes dessinées, ordinateur et Internet lui offriront 1.001 possibilités de découvertes. En parlant d'apprentissages, le parcours scolaire de votre enfant se poursuit tranquillement à moins que certains troubles ne soient détectés... Dans ce cas, pas de panique : de nombreux spécialistes sauront vous aider, vous et votre enfant !