Enfant stressé, adulte en moins bonne santé !

Selon une étude, la santé des adultes ayant subi de forts stress pendant l’enfance est moins bonne.


Enfant stressé, adulte en moins bonne santé !

Bien que l’enfance soit le temps de l’insouciance, les enfants ne sont épargnés par le stress. Divorce des parents, course aux résultats à l’école, harcèlement, rythme de vie trop intense, maladie… Le stress affecte aussi les enfants et impacte leur santé à l’âge adulte.

Une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, menée par l’Inserm montre que les enfants ayant subi de fortes périodes de stress ont tendance à adopter des comportements à risques à l’âge adulte, ce qui impacte négativement leur santé.

Pour montrer le lien entre le stress pendant l’enfance et un état de santé dégradé à l’âge adulte, 7535 personnes dont 3 753 hommes et 3 782 femmes, nés en Grande Bretagne, âgés de 44 ans, ont été étudiées. Les chercheurs ont mesuré la charge allostatique (CA) qui permet de connaître le taux de cortisol dans la salive et révèle l’état de stress d’une personne.

Des comportements à risques nocifs pour la santé

Les conclusions montrent que les adultes ayant subi plus de deux situations traumatisantes ou de stress important pendant leur enfance ont une charge allostatique plus élevée que les autres.  Et cette forte CA est associée à une usure physiologique plus prononcée due à l’adoption de comportement à risques.

Les hommes et les femmes ne semblent pas réagir de la même façon, selon cette étude. Ces dernières ont tendance à avoir un IMC trop élevé alors que les hommes affichent une dépendance au tabac, un niveau d’étude bas et un faible patrimoine. Reste à savoir pour les chercheurs s’il y a un lien biologique entre le stress pendant l’enfance et ces comportements.