Petites astuces pour que votre enfant vous écoute

Lorsque l'on est parent, il est bien souvent difficile de se faire entendre par son enfant. Voici donc quelques petits conseils pour faire en sorte que votre enfant vous écoute.


Petites astuces pour que votre enfant vous écoute

Améliorez les conditions d'écoute

Lorsque vous parlez à votre enfant, adressez vous directement à lui, avec attention et non de façon distraite ou alors que vous êtes en train de faire autre chose en même temps. Votre enfant ne sera pas réceptif, si vous lui glissez des ordres lorsque vous êtes au téléphone ou si vous lui dites des choses importantes en passant. Evitez d'être dans l'urgence, regardez votre enfant dans les yeux lorsque vous lui parlez, sinon il ne se sentira pas concerné. 

Utilisez le "je" et le "moi"

Dès l'instant que vous vous adressez à votre enfant, essayez d'avoir une pensée claire, ordonnée et logique. Trouvez les mots justes et un ton qui n'engendre pas d'ambiguité pour votre enfant. Il est important que votre enfant puisse percevoir des choses qui ont du sens. Par exemple, n'hésitez pas à utiliser d'avantage le "je" et le "moi", de façon à ce que votre enfant puisse bien comprendre de qui vient le conseil, l'ordre, l'exigence etc.

Soyez attentif l'un à l'autre

Certes il est important que votre enfant vous écoute, mais soyez aussi à son écoute également, car dès qu'il vous parle, il réclame votre attention. Plutôt que de subir de l'impatience ou de l'agacement, votre enfant appréciera votre sincérité si vous lui dites que ce n'est pas le moment pour telle ou telle raison. Les enfants aiment être pris au sérieux, savoir que nous les comprenions et que nous ne les dévalorisons pas. 
Si vous instaurez un climat d'écoute, les enfants apprendront à vous écouter différemment et leurs réactions seront beaucoup plus positives. 

Oubliez la négation

Pour encourager un enfant à faire quelque chose, n'hésitez pas parfois à supprimer la négation de la phrase. Par exemple, au lieu de dire "ne laisse pas ta chambre en désordre", dites "Laisse ta chambre rangée et ramasse ce qu'il y a par terre". En tournant les phrase de façon positive, vous aurez plus de chance d'obtenir de votre enfant qu'il fasse ce que vous lui demander, car cela peut être plus encourageant pour lui. 

Expliquez votre démarche

En expliquant votre raisonnement à votre enfant, il y a plus de chances qu'il fasse ce que vous lui avez demandé, car il sera capable de comprendre ce qui lui est demandé et pourquoi, et donc il sera plus enclin à le faire. 

Aidez votre enfant à voir de manière positive

Si votre enfant passe son temps à se plaindre, n'hésitez pas à l'encourager à trouver des solutions. En ne le rejoignant pas dans la complainte, vous pourrez lui montrer qu'il y a toujours un dénouement à chaque situation désagréable. 

Lui faire oublier la phrase "je ne peux pas" : votre enfant est en plein développement et change tout le temps. Le fait qu'il ne soit pas capable de faire quelque chose n'est en réalité qu'une étape. Ainsi, si votre enfant dit qu'il ne peux pas faire quelque chose, guidez-le et aidez-le à trouver la solution de façon à ce qu'il puisse voir qu'en réalité il est capable de le faire. 

Fixez son attention 

Lorsque l'enfant est agité, affamé, fatigué, il n'est pas dans un état adéquat pour l'écoute de ce qu'on lui dit. Pour fixer leur attention, ramenez le au calme, touchez le physiquement en posant une main sur son bras, sa main ou son épaule, prenez le sur vos genoux ou encore dans vos bras. N'hésitez pas non plus à lui parler en le regardant dans les yeux. 

L'écoute passive et active

Les deux écoutes se complètent. En effet, l'écoute passive évite les confrontations mais elle ne suffit pas à prouver à l'enfant qu'on l'écoute. Il est donc utile de dire "je comprends" ou bien de simplement "hocher de la tête" pour signifier que l'on s'intéresse à ce qu'il nous dit. 
En utilisant l'écoute active en plus de la passive, vous pourrez formuler de façon différente ce que l'enfant vient de vous dire et vous montrerez que vous avez non seulement entendu mais aussi compris son message. 

Photo : parentspositifs.ca