Jusqu'à quel âge les enfants croient-ils au Père Noël ?

Votre enfant grandit et... patatras ! Il découvre que le Père Noël n'existe pas. Jusqu'à quel âge doit-on laisser les enfants croire au Père Noël ?


père noël

Un monde imaginaire chez les enfants

Petits, les enfants côtoient un monde imaginaire riche, peuplé de fées et de sorcières, de loups qui avalent les grands-mères, les petites filles habillées de rouge. Ils font la connaissance de princesses endormies et de princes charmants, ou de petites souris malignes qui se glissent sous l'oreiller...

Alors, un gros bonhomme rouge qui devine les moindres désirs des enfants et distribue des milliers de jouets aux quatre coins du monde, en une seule nuit grâce à ses lutins et à son traîneau volant... Pourquoi pas ? Le merveilleux ne les étonne guère. Ils sont habités à la pensée magique qui rend toute chose extraordinaire.

En général, c'est vers l'âge de 6 ans que les enfants se posent les premières questions. Leur pensée devient plus rationnelle : comment cet homme rond pourrait-il passer par la cheminée ? Et quand il n'y en a pas comment fait-il ? Et par quel tour de magie peut-il réussir l'exploit d'être partout à la fois ?

Attendez avant de dire la vérité, un jour où l'autre il entendra bien un camarade de classe en parler et se posera aussitôt des questions pour savoir si ce monde imaginaire est bien réel ou non. Généralement, ce sont les "grands" qui se chargent de casser le mythe. Et ce sera à vous de lui confirmer que, oui, effectivement, le Père Noël n'existe pas. Mais, si vous sentez qu'il n'est pas prêt à entendre la vérité, demandez-lui : « Qu'as-tu envie de croire, toi ? »

Est-il prêt à connaître la vérité ?

Les enfants parlent entre eux... Et avec des plus grands aussi qui sont tentés de leur révéler le pot-aux-roses ! Il se pourrait que votre bambin rentre de l'école en posant quelques questions. "Est-ce que le père Noël existe vraiment ? Untel dit que ce n'est pas vrai".

Il faut attendre que votre enfant adopte cette démarche pour lui dévoiler la vérité. N'anticipez pas sa demande. Et même s'il est à l'initiative de ce questionnement, vérifiez qu'il est prêt à recevoir la réponse. Posez-lui la question : "Et toi, qu'en penses-tu ? As-tu envie de croire au Père Noël ?"

S'il veut encore y croire, laissez-le faire : il a encore besoin de son univers merveilleux ! En revanche, ne l'encouragez pas dans cette croyance s'il remet en cause l'existence du Père Noël. Les félicitations sont même de rigueur ! Votre bambin est devenu un grand en perçant ce secret. Il est passé dans le monde de ceux qui connaissent la vérité et perpétuent cette fable.

Donnez-lui le temps nécessaire pour réfléchir, ainsi cette épreuve de réalité se fera tout en douceur. Depuis tout petit on lui fait croire à des choses qui n'existent pas, alors il aura besoin de temps pour comprendre ce qui se passe.