Que dire à un enfant qui doute du Père Noël ? Faut-il tout lui dire ?

Si votre enfant vous pose des questions sur le Père Noël et doute, faut-il lui dévoiler la vérité ? C'est une grande question pour beaucoup de parents.


doute père noël

Que dire à un enfant qui doute du Père Noël ?

Le Père Noël est sur le point de passer, mais voilà… Votre petit bout vous pose des questions de plus en plus précises sur le gros bonhomme rouge. Le doute pointe… Comment réagir ? La magie de Noël, va-t-elle s’évanouir ?

Ne plus croire au Père Noël, c’est un rite de passage, une étape importante dans sa vie d’enfant. La plupart des adultes se souviennent du jour où la vérité leur a été dévoilée. Quand votre bambin découvre la vérité, il quitte le monde merveilleux de l’enfance et fait un pas, dans le monde rationnel des adultes.

La plupart des spécialistes de l’enfance estiment que si l’enfant commence à douter sérieusement, il ne faut pas l’enfermer dans le mensonge, mais l’accompagner sur le chemin de la vérité. Tout en respectant son rythme.

Est-il prêt à franchir le pas ?

Avant de lever le voile sur cette jolie fable, assurez-vous qu’il est prêt à entendre la vérité. Même s’ils ont de gros doutes sur l’existence du Père Noël, les enfants peuvent avoir envie de croire encore à cette fable. Laissez-leur le bénéfice de doute et prolongez la magie !

S’il vous interroge sur la véracité de cette histoire, invitez-le à la réflexion : qu’en pense-t-il, lui ? Et que veut-il faire : croire encore Père Noël ou pas ? En fonction de sa réponse, vous verrez s'il est prêt à passer dans le monde des grands ! Il est important de ne pas aller à l’encontre de son intuition sans pour autant le brusquer.

Il se peut évidemment que votre petit soit déçu, voire en colère. Mais rassurez-vous, l’amertume ne dure jamais bien longtemps. Même si la fable n’existe pas, il faut continuer à respecter certains rituels qui célèbrent Noël. Rapidement, votre enfant retrouvera tout le plaisir de fêter Noël autour des valeurs de partage et de générosité.

Pour finir, tout dépend aussi de l'âge de l'enfant. Si vous doutez encore de la réponse que vous devriez apporter à votre petit bout de chou, car il est plus âgé, consultez notre article : croire au père Noël à 10 ans : faut-il dire la vérité à mon enfant ?