Les allergies liées au pollen chez l'enfant, que faire pour les combattre ?

Les allergies au pollen sont essentiellement causées par les arbres et les graminées. Elles touchent le nez et les voies respiratoires.


allergies au pollen

Symptômes des allergies au pollen

Quand l'enfant est susceptible d'attraper des allergies liées au pollen, il commence par éternuer, puis son nez coule. Parfois ses yeux deviennent rouges et larmoyants. Son rhume peut se trans­former en rhinopharyngite. Certains enfants peuvent aller jus­qu'à la crise d'asthme. Le rhume des foins survient de mai à juillet avec une intensité maximale le week-end de la Pentecôte.

Quelles en sont les causes ?

Les allergènes, c’est-à-dire les substances qui peuvent déclen­cher un processus allergique chez des sujets prédisposés (ter­rain dit « atopique »), sont de plus en plus nombreux. Les pollens sont très souvent incriminés dans les allergies. Leurs origines sont diverses et dépendent de la région, du climat, de l’altitude et de l'époque de l’année. Ainsi
il est possible de dresser un calendrier de survenue des troubles en fonction des plantes et des régions.

L'antigène de graminées le plus puissant est retrouvé dans la fléole des prés et dans le ray grass. L’allergie au pollen de céréale se voit chez les malades qui vivent près de champs de céréales ou à proximité d'une coopérative agricole.
Le pollen de céréale est différent de la graine. La pollinisation a lieu plusieurs semaines avant la récolte. L’allergie au pollen de céréale n'implique pas l'allergie au grain ni à la farine.

Le pollen des fleurs peut provoquer des allergies. La pollinisation des arbres survient plus tôt que celle des graminées et des herbacées, de janvier à avril. En France, le pollen de platane est l'allergène principal, alors qu'en Scandinavie c'est le bouleau. . Le pollen de pin, lourd et collant, est rarement inhalé.

Les soins

Il faut sans doute éliminer les plantes les plus allergisantes de son environnement et demander à l'enfant, en période de polli­nisation, de sortir le moins possible de la maison.

Quand consulter un médecin ?

Grâce à toute une batterie de tests, il cherchera à identifier le (ou les) pollen(s) en cause et prescrira un antihistaminique