Comment savoir si mon enfant est dyslexique ?

La dyslexie est un trouble de l'apprentissage du langage dont l'origine est neurologique. Quelques indices doivent vous alerter.

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ?

« Tour ! » annonce fièrement votre enfant ! « Regarde bien », lui conseillez-vous « Tu es sûr ? Ce ne serait pas plutôt ‘trou' ? ». La séance de devoirs vient de vous mettre la puce à l'oreille : pendant l'exercice de lecture, votre enfant permute les lettres, oublie d'en lire certaines ou en confond d'autres (le t et le d au niveau du son ou le m et le n sur le plan visuel). Ca commence comme ça, la dyslexie ? Oui !

Trouble de l'apprentissage du langage écrit, la dyslexie ne s'explique pas par un déficit intellectuel mais par des troubles neurologiques, des troubles ORL sévères ou un cursus scolaire inadapté. Si au-delà de la deuxième année primaire, vers l'âge de 7 ans, votre enfant éprouve toujours des difficultés dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, rassurez-vous : il n'est ni idiot, ni fainéant mais comme plus de 10% des enfants, il souffre sans doute de dyslexie.

Avant 5 ans, ne vous inquiétez pas ! Par contre, après cet âge, posez-vous les questions suivantes : le langage de votre enfant tarde-t-il à se développer ? Eprouve-t-il des difficultés à acquérir les repères dans l'espace et dans le temps ? Doit-on souvent lui répéter les consignes verbales ? Votre enfant a-t-il du mal à dessiner certaines formes ? Confond-il les sons proches ou les lettres proches dans la forme ?

Vous avez répondu ‘oui' à la plupart de ces questions ? Si les difficultés qu'éprouve votre enfant persistent dans le temps, notamment jusqu'au mois de mars de sa première année à l'école primaire, consultez un spécialiste qui vous apportera un diagnostic clair.

Parfois, cette maladie, qui touche 7 garçons pour 1 fille, disparaît quelques années plus tard si l'enfant est pris en charge rapidement. D'autres fois, selon la sévérité des symptômes, l'échec scolaire et l'attitude de l'enfant, un placement dans l'enseignement spécialisé devra être pensé.