Prénom Moric

Origine
Latine
Couleur
Violet
Signe
Sagittaire
Elément
Feu
Animal
Vautour
Minéral
Cornaline
Végétal
Bouleau

Etymologie du prénom Moric

Signifie: maure, africain.

Signification de Moric

L'homme qui attend, qui espère

Psychologie du prénom Moric

Il est émotif, secret et dévoué. Il a un besoin fort d'amitié. C'est un homme étrange et mystérieux, sans doute est-ce lié au fait qu'il est fortement introverti et secret, mais aussi parce qu'il possède un très grand empire sur lui-même. Timide et peu enclin à communique, c'est quelqu'un d'hypersensible et d'émotif qui se dissimule le plus souvent derrière une façade d'insensibilité et de distance. Cette attitude lui est sans doute plus confortable à vivre, mais ne lui permet pas de se sentir véritablement compris de son entourage, qui le qualifie un peu trop souvent d'indifférent. Il recherche la paix et la tranquilité, ce qui a chez lui un effet bénéfique puisque cela lui permet de réfléchir, de méditer et de verser de temps en temps dans l'introspection. Etant un homme d'écoute plus que de paroles, il peut s'ouvrir à la psychologie, à la parapsychologie ou à la spiritualité. D'ailleurs, chez lui, pas de demi-mesures: ou il est athée, voire virulent contre toutes formes de foi, ou il est un fervent croyant, parfois même capable de se montrer fanatique ou sectaire. C'est un nerveux, qui développe principalement une activité mentale, qui connaît la solitude et a souvent une approche originale de la vie: il est perçu comme quelqu'un d'à part. En fait, sa personnalité se réalise surtout à l'âge mûr et le plus souvent avec l'acquisition de la sagesse. Trop sage parfois, inhibé et solitaire. Il préférera cent fois se réfugier dans un bon livre de science-fiction ou, mieux encore, derrière son ordinateur, pour ne pas affronter le monde réel, qui l'inquiète. Il est gentil et cherche souvent à aider les autres, même parfois avec maladresse, car ses idéaux son élevés. Sa pudeur, sa réserve, sa froideur parfois sont un bouclier et pourtant il gagne à être connu, car il oscille étrangement entre une apparence de cynisme et un côté romanesque et idéaliste.